venez parler de votre expérience sur les cantou
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la maltraitance

Aller en bas 
AuteurMessage
AS 73
Admin
avatar

Nombre de messages : 215
Age : 45
Localisation : cognin
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: la maltraitance   Sam 18 Juil - 21:04

Maltraitance

Définition

La maltraitance est une forme de violence. Le Conseil de l'Europe a proposé en
1992 une définition de la violence: « La violence se caractérise par tout acte ou
omission portant atteinte à la vie, à l'intégrité ou à la liberté de la personne, ou
compromettant gravement le développement de sa personnalité et/ou nuisant à sa
sécurité financière. »
Elle peut revêtir de multiples formes. Toutes les personnes qui gravitent autour de
la personne âgée peuvent en être l'instigateur (famille, amis, soignants) mais seule
la personne âgée en est victime.
La maltraitance est une infraction pénale punissable d'une peine d'emprisonnement,
au titre « des atteintes à la personne humaine » (titre II du livre II du Code
pénal).
La négligence est définie comme un défaut, une erreur de soins, d'application, un
manque d'attention

Types de violences

Classement international

Les violences sont classées internationalement selon leurs critères :
violence physique et sexuelle: il s'agit de coups portés à la personne, de
sévices corporels, de viol, de ligotage, de tous les actes volontaires susceptibles
d'entraîner la mort;
•violence psychologiq~e: elles comportent des injures, des menaces, un
abandon; .
•abus matériel et financier: il s'agit d'exploitation financière, de rétention ou de
détournement d'argent et de biens, d'abus dans l'utilisation de procurations;
• violation des droits: elle entrave l'exercice des droits prônés par la législation;
elle contrôle et interdit la liberté individuelle
•négligence: elle se subdivise en deux catégories:

~ la négligence active: c'est une négligence physique et psychologique intentionnelle,
un abandon, un enfermement, une indifférence, un placement
autoritaire en structure.
~ la négligence passive. : c'est une négligence involontaire, non intentionnelle,
une forme d'oubli portant préjudice à la personne.

Formes de maltraitance

Violence physique
Elle peut aller de la simple, mais déjà terrible, gifle au coup-de-poing. Assez rare
en institution, elle se rencontre surtout à domicile. En institution, elle prend la
forme d'une toilette imposée coûte que coûte, d'une contention réalisée comme
un véritable ligotage. Initialement instauré pour le bien-être et la sécurité de la
personne, ce comportement s'avère parfois, après réflexion, abusif et maltraitant.
Ce sont aux équipes entières de réfléchir sur l'opportunité des soins et leur qualité.
Ce travail de remise en cause est fondamental pour tous.

Violence psychologique
Elle est souvent insidieuse et non repérable sans une analyse des situations. Elle
correspond en général à un non-respect de la personne dans ses choix, dans ses
désirs. L'aidant, qu'il soit naturel ou professionnel, impose son propre projet, sa propre
vision des choses sans tenir compte des habitudes et des désirs de la personne. Une
relation de dominant-aidant/dominé-aidé s'installe.
Mais la violence psychologique peut revêtir de nombreuses formes:
* privation de liberté
*abus de pouvoir .infantilisation
*dévalorisation
*menaces verbales
*enfermement à clé dans une pièce
* absence de visites à domicile ou dans l'institution.
Les propos ou comportements des soignants peuvent aussi être ressentis comme
une violence:
*tutoiement ou utilisation de termes comme « papi », « mamie» sous une apparence
affective ce comportement concourt à une perte d'identité chez la personne
âgée
*irruption dans la chambre sans frapper, interruption de la visite des membres
de la famille ou d'amis pour réaliser un soin qui aurait peut-être pu être décalé
dans le temps constituent aussi à leur manière des violences envers les personnes
âgées.

Violence médicamenteuse
C'est la privation de médicaments ou l'administration excessive de traitements
neuroleptiques ou hypnotiques qui correspondent à une forme de camisole chimique
destinée à limiter les mouvements, donc la liberté de la personne âgée. Une
confusion, une désorientation, des troubles mnésiques, une somnolence peuvent
secondairement s'installer.

Violence matérielle
C'est l'interdiction pour la personne âgée de s'entourer d'objets personnels et familiers
qui lui tiennent tout particulièrement à coeur. Ce sont aussi les détournements, les
vols de biens et d'argent.

Violence architecturale
En institution, la violence architecturale se manifeste par:
*la chambre à deux, voire trois lits: elle limite l'intimité des personnes et ne
tient pas toujours compte des affinités entre les individus;
*des chambres, des toilettes, des salles de bains exiguës qui restreignent la mobilité
des personnes, surtout si celles-ci doivent se déplacer avec un déambulateur
ou un fauteuil roulant;
*des inadaptations architecturales : il s'agit de maisons de retraite dans lesquelles
le style architectural ne permet pas aux personnes âgées de s'identifier; ces
organisations architecturales sont sources d'une désorientation spatiale;
*un aménagement et/ou une décoration de la structure qui ne rappelle aucunement
l'univers connu de la personne âgée: à titre d'exemple, une décoration
évoquant la nier, avec des aquariums, des filets de pêche, des maquettes et des
photos de bateaux pour des résidents qui sont d'anciens paysans est inadaptée j
une décoration champêtre, qui rappelle leur passé, est dans ce cas plus judicieuse.

Violences institutionnelles
Elles sont souvent engendrées, voire justifiées par un règlement intérieur strict Il: {~\ltrées, sorties, etc.). !
Négligences
Parmi les négligences on citera:
*une conuaunicationrpeu développée entre l'aidant et l'aidé
*la non-prise en compte des capacités de la personne j la toilette, par exemple,
est réassée en totalité par le soignant alors que la personne est en mesure de
laver seule une partie de son corps, ou la toilette estimposée au lit alors que
:l'installation de la personne est possible au lavabo
* une absence de prise en compte ou une minimisation de la douleur
*le choix imposé des programmes de télévision ou de radio par l'aidant j les
soignants s'interdisent de changer arbitrairement la chaîne de télévision ou de
radio pour regarder les informations télévisées ou écouter de la musique tout en
donnant à manger à la personne;
le manque d'aide au repas ou au contraire un véritable « gavage » à la cuillère
le choix d'une alimentation moulinée ou mixée parce que l'appareil dentaire a
été égaré, cassé et n'est pas remplacé
* le mélange au cours du repas des différents ingrédients (entrée, plat de résistance
et dessert), souvent pour aller plus vite
*un réveil imposé tous les jours à la même heure (en général très tôt), n'autorisant
aucune grasse matinée ou farniente dont chacun rêve très souvent
une toilette ou un soin impératif avant un acte de la vie courante (déjeuner,
etc.).
Lieux de maltraitance
Dans tous les lieux où vivent les personnes âgées:
*à leur domicile personnel ;
*dans les familles qui les accueillent
* dans les structures d'accueil et de soins (maison de retraite, foyer logement,
long séjour, unités de médecine et de chirurgie)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cantou.forumactif.com
AS 73
Admin
avatar

Nombre de messages : 215
Age : 45
Localisation : cognin
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: la maltraitance   Sam 18 Juil - 21:19

Facteurs de risque

Troubles psychiatriques
Ils sont du type démence, même moyenne, troubles du comportement, désorientation
ou troubles de la mémoire. Ils s'installent progressivement.

Incapacité physique
Les capacités physiques diminuent au cours du temps. Les fonctions sensorielles sont
moins performantes. Ces facteurs conduisent à une perte d'autonomie et placent
la personne vers une situation de dépendance.

Baisse des revenus
Des revenus faibles ne permettent pas à la personne âgée d'assurer une vie autonome.
Ils l'obligent à être hébergée chez un membre de sa famille. Cette cohabitation est
souvent une source de conflits et génère une agressivité de part et d'autre, chacun
des protagonistes ayant du mal à trouver sa place et sa part de liberté dans cette
nouvelle architecture familiale. Ce phénomène est accentué lorsque certaines
familles ont la violence et l'agressivité comme mode de fonctionnement en réponse
à des situations de colère ou de frustration.

Aidant naturel
Le maintien à domicile, alors que la personne âgée et l'aidant ne sont plus en
mesure de vivre en harmonie et dans une sécurité sanitaire, devient alors source
de maltraitance.
Aidant en activité : l'aidant naturel qui a une activité professionnelle, source de
stress, n'a pas toujours la disponibilité nécessaire lorsqu'il s'agit d'accueillir une
personne âgée. Cette situation est particulièrement préjudiciable lorsque l'aidant
naturel doit en plus gérer ses difficultés financières (perte d'emploi) ou affectives
(divorce). .
Aidant âgé: du fait d'une espérance de vie allongée, l'aidant naturel est parfois
lui-même âgé. Il devient en quelque sorte parent de ses parents et n'est pas préparé
à vivre une telle situation.
Aidant malade: l'aidant naturel peut lui-même souffrir de troubles physiques,
psychologiques et psychiatriques qui limitent ses capacités de prendre soin de la
personne accueillie. Il peut, du fait de la mort du conjoint, vivre une situation de
deuil génératrice d'anxiété et de stress. Progressivement l'aidant naturel s'épuise
physiquement et psychologiquement. Il risque alors d'avoir des comportements
maltraitants. De plus, les passages à l'acte de violence ou de simple agressivité
peuvent être majorés dans des contextes d'alcoolisation.

Institutions soignantes
Dans le contexte institutionnel, de nombreux facteurs peuvent faire glisser les
conduites soignantes vers des formes de violence ou de négligence à l'encontre des
personnes âgées :
*épuisement professionnel, ou burn~out des Anglo-Saxons: il survient lorsqu'il
y a un manque d'effectif évident et que la charge de travail augmente régulièreruent;
*stress: le stress quotidien risque de s'accumuler; bien qu'il ne soit pas toujours
facile à verbaliser, les équipes doivent participer à ce que l'expression de chaque
soignant puisse avoir lieu;
*fantasme mortifère: soigner des personnes âgées dont les fonctions physiques
et cognitives s'altèrent progressivement renvoie le soignant à son propre vieillissement
et sa propre mort; cette situation est parfois difficile à accepter et à
vivre;
*manque de formation: le manque de formation ou d'actualisation professionnelles
conditionne parfois, de façon inadaptée, certaines pratiques soignantes ;
la formation permet aux professionnels de « s'armer» pour aborder les patients
violents pour des raisons pathologiques (démence), psychologiques (dépression)
; les techniques acquises aident les deux protagonistes dans les situations
de soins au quotidien;
*mauvaises conditions de travail: des locaux et du matériel inadaptés ou
désuets, qui ne prennent pas en compte les différents handicaps qui peuvent
exister ou apparaître chez les personnes soignées, sont sources de maltraitance
involontaire.

Réponses à la maltraitance
La loi
La loi existe pour prévenir tout acte de violence donc de maltraitance.

Assistance à personne en péril
La maltraitance, sous quelque forme qu'elle soit, met la personne âgée en péril, en
raison de sa fragilité et du risque de décompensation rapide. Le Code pénal (art. 63)
punit d'emprisonnement et d'amende « quiconque s'abstenant volontairement de
porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ni pour les tiers,
il pouvait lui prêter, soit par action personnelle, soit en provoquant un secours. »

Secret professionnel
Les soignants sont liés au secret professionnel par l'article 226-13 du Code pénal,
sauf en cas de maltraitance (art. 226-14) : « L'article 226-13 n'est pas applicable à
celui qui informe les autorités judiciaires, médicales ou administratives de sévices
ou privations dont il a eu connaissance et qui ont été infligés à un mineur de moins
de quinze ans ou à une personne qui n'est pas en mesure de se protéger en raison
de son âge ou de son état physique ou psychique. "
Les infirmières et infirmiers ne sont donc plus tenus au secret professionnel lorsqu'ils
rencontrent des situations qu'ils estiment relever de la maltraitance, Il n'appartient
pas aux infirmières et infirmiers, en tant que soignants, de porter un jugement de
valeur sur tel ou tel fonctionnement. Leur préoccupation est dictée par le souci de
qualité du soin et du confort à apporter à la personne âgée. S'ils l'estiment nécessaire,
ils alertent le médecin de famille, les services sociaux et juridiques. Alerter
n'est pas dénoncer car la situation est analysée grâce à une enquête pour réunir
suffisamment d'éléments validant le terme de rnaltraitance.

Code de la santé
D'autres textes de loi protègent la personne âgée:
*la charte de personne âgée à domicile ou en institution;
*les règles professionnelles infirmières (décret n° 93-221 du 16 février 1993) :
~ art. 2 : exercer sa profession dans le respect de la vie et de la personne humaine,
~ art. 6 : porter assistance aux malades ou blessés en péril,
~ art. 25 : dispenser ses soins à toute personne avec la même conscience, quels
que soient les sentiments éprouvés à son égard et quels que soient l'origine
de cette personne, son sexe, son appartenance ou non-appartenance à une
ethnie, à une nation ou à une religion déterminée, ses moeurs, sa situation de
famille, sa maladie ou son handicap et sa réputation,
~ art. 26 : agir en toutes circonstances dans l'intérêt du patient .

Les pratiques soignantes
Quel que soit son lieu d'exercice, s'interroger régulièrement sur ses pratiques de
soins. Les habitudes, la routine peuvent, à terme, nier la personne âgée-sujet et
la transformer en objet de soins sur lequel s'installe une maltraitance. Quelques
moyens existent pour prévenir la maltraitance :
*projet de soins: l'élaboration du projet de soins de la personne (ou projet individualisé)
comme son réajustement sont les outils incontournables; ils donnent
à toute l'équipe de soins les moyens de réfléchir sur les actions infirmières en
cours et d'en mettre en place de nouvelles pour atteindre avec « bientraitance »
les objectifs souhaités;
*instauration de groupes de parole, où chaque soignant peut librement s'exprimer
sans être jugé, concourt à limiter le stress; ces rencontres permettent de
réfléchir à l'organisation des soins dans l'unité, parfois, une simple réorganisation
du travail favorise le bien-être des soignants, alors en meilleure disposition
pour prendre soin des personnes;
*formation professionnelle: elle permet de prendre de la distance vis-à-vis de
ses pratiques professionnelles, de s'informer et se former à de nouvelles pratiques
de soins, de partager ses expériences avec d'autres professionnels et d'enrichir
son potentiel professionnel.

ALMA : réseau de prévention de la maltraitance
ALMA (Allô Maltraitance des personnes âgées) est un réseau de prévention de la
maltraitance des personnes âgées.
http://www.alma-france.org. Tél. : 08 92 68 01 18.
Des écoutants bénévoles formés recueillent les plaintes puis constituent des dossiers
qui seront ensuite examinés par le comité permanent. Un recueil d'informations
complémentaires par des visites, des contacts avec des membres de la famille, le
médecin de famille, etc., est parfois nécessaire pour valider la plainte.
En fonction du dossier, la victime ou le maltraitant sont visités. La consultation
d'un avocat est proposée, une plainte déposée et une médiation envisagée. En cas
de plainte portée contre une institution, les autorités de tutelle sont informées.
ALMA fait aussi un travail de prévention en partenariat avec des organisations
départementales ou municipales d'actions gérontologiques : soutien aux aidants,
aide à l'amélioration et l'adaptation de l'habitat, orientation des personnes âgées
vers des centres d'accueil temporaire (à la journée ou pour quelques jours), pour
soulager les famille

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cantou.forumactif.com
 
la maltraitance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cantou :: Votre 1ère catégorie :: divers-
Sauter vers: