venez parler de votre expérience sur les cantou
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 travailler auprès d'une personne dépdante

Aller en bas 
AuteurMessage
AS 73
Admin
avatar

Nombre de messages : 215
Age : 45
Localisation : cognin
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: travailler auprès d'une personne dépdante   Jeu 16 Juil - 19:45

Travailler avec la personne dépendante
Définition de la dépendance:

Le terme de personne dépendante désigne des personnes qui sont momentanément ou
durablement atteintes de pathologies chroniques invalidantes ou présentant une infection,
les empêchant d'accomplir les actes de la vie quotidienne.
C'est lorsque l'individu n'est pas en mesure d'élaborer des stratégies de compensation.
Cette dépendance peut être due à l'altération de fonctions physiques et/ou à l'altération des
fonctions mentales.
De même les personnes doivent continuer à exercer leurs droits, leurs devoirs et leur liberté
de citoyen.
Elles doivent aussi garder leur place dans leur vie sociale, au contact des autres et dans le
respect de leur différence.

Définition de l'autonomie:

C'est la capacité d'une personne à choisir elle-même les règles de sa conduite, l'orientation
de ses actes et les risques qu'elle est prête à courir pour les assumer.
Distinction entre l'autonomie et la dépendance:
L'indépendance est la capacité d'effectuer sans aide, les activités de la vie courante, qu'elles
soient physiques, mentales, économiques ou sociales.
C'est la capacité de faire l'action. Elle relève du domaine moteur et c'est le « pouvoir» (faire
quelque chose).
La dépendance et l'autonomie sont deux notions complémentaires et non opposées.
Il est important d'aider le sujet, de le rendre capable de compenser ses incapacités pour
surmonter ou du moins réduire l'impact de ses handicaps.
En tant qu'AMP, notre rôle se situe aussi bien au niveau de la maladie, de la déficience, de
l'incapacité, qu'au niveau du désavantage social (classification de Wood).
Réduire l'impact du handicap dépend de nombreux facteurs, que se soit possible ou non:
-Les attitudes de la personne
-L'acceptation du handicap
-L'adaptabilité et la compensation de la collectivité dans laquelle elle vit.
Pour faire face à une situation de handicap, la personne est dépendante soit d'une aide
technique soit d'une aide humaine. Cette dépendance ne doit pas être perçue de façon
négative puisqu'elle permet précisément d'accéder à l'autonomie.

Les personnes dépendantes et les différentes dépendances:

Selon le public prit en charge, notre rôle d'AMP se décline sous différents aspects d'où
l'importance d'un projet individuel cohérent. Cependant le maintien des acquis reste un
objectif omniprésent dans l'accompagnement des personnes dépendantes.
-En tant qu'AMP, mesurer le niveau de dépendance passe par l'observation principalement et
pour les personnes âgées, il ya la grille AGGIR qui existe depuis les années 1990. Elle permet
de définir le niveau de dépendance pour adapter les besoins de la personne âgée
dépendante et les professionnels qui auront la charge de s'occuper d'elle.
Reconnaître la personne dans sa dépendance c'est la reconnaître comme sujet.
De nos jours, on vit dans une société individualiste qui fait que d'être dépendant des autres,
c'est vécu comme une régression vers un état de faiblesse et d'anxiété.

Le rôle de ir AMP auprès des personnes dépendantes:

.:. L'AMP doit voir les personnes dans sa globalité et objectivement, en gardant à
l'esprit ses possibilités et ses défaillances. D'où l'importance de l'observation et de
bien connaître la personne .
•:. On doit évaluer les objectifs relatifs au maintien voir à la progression des acquis .
•:. C'est déterminer les moyens à disposition dans le respect du projet individuel mais
aussi en adéquation avec le projet institutionnel.

Les moyens: comment apprécier les possibilités de la personne dépendante?

-En l'observant dans les actes de la vie quotidienne (toiletter repas, ...).
-En l'observant dans les moments informels de la journée (activités, groupe de
parole).
-En proposant des temps d'échange à la personne afin d'instaurer un climat de
confiance.
-En échangeant avec la famille et les différents membres de l'équipe.
-En s'adressant directement à la personne afin qu'elle soit partie prenante de son
projet.
-En gardant à l'esprit le projet individuel, s'il en existe un (aussi non en s'appuyant sur
les différents documents).
-En favorisant les échanges avec les personnes référents.

Toute cette démarche doit se réaliser dans une relation d'ouverture aux autres afin de
multiplier les connaissances relatives à l'usager afin d'adapter la prise en charge.
La personne porteuse de handicap ne peut pas être réduite ni à une identité défaillante ni à
celle d'un sujet valide.
Comment évaluer les objectifs du projet d'autonomie?

-Il est important que la personne soit partie prenant de son projet, pour cela je peux
la questionner sur ce qu'elle pense pouvoir faire ou non (respect de son souhait et
favorise le maintien de ses acquis).
-Il est important de ne pas placer la barre beaucoup trop haute, il est parfois
indispensable de réévaluer ses objectifs afin qu'ils soient en adéquation avec la
réalité du moment (possibilité de mettre la personne en échec).

Quels outils de prise en charge afin d'adapter les moyens?

-Proposition de démarches éducatives, de socialisation, de revalorisation, par
exemple au travers d'activités.
-S'informer sur les différents moyens de communication afin d'améliorer celle-ci (le
BUSS, le Makaton, PECS,pictogrammes sont autant de moyens).

Les difficultés par rapport au point de vue de la personne dépendante:

la personne dépendante est confrontée à la nécessité de trouver un juste équilibre entre
elle et les autres (professionnels).
Ces difficultés incitent le professionnel à la protéger, sans l'infantiliser ou la stigmatiser et
sans qu'elle soit privée de la liberté individuelle du choix de son parcours de vie.
Il est parfois difficile de rester professionnel face à des personnes en situation de
dépendance sévère (ne pas confondre l'accompagnement et le maternage/nursing).
Il est indispensable de conserver une bonne distance affective.

Importance du respect des croyances et du mode de vie et des pensées de la personne:

Toute personne a le droit au respect et à son intégrité physique, morale, et citoyenne.
Elle a le droit de vivre dignement avec et parmi les autres.

Les difficultés du point de vue du professionnel:

Selon Karl Rogers, la relation d'aide favoriserait 3 attitudes:
-l'empathie
-l'écoute objective
-le non jugement

Définition du burn-out :

Ils'agit d'un épuisement physique, émotif et mental au travail qui est caractérisé par un
sentiment d'impuissance, d'une vision négative de soi et des autres duquel découle une
impression d'échec, d'une insatisfaction.
le bu rn-out est essentiellement relié au monde du travail.
les professions basées sur la relation d'aide sont les plus touchées par l'épuisement
professionnel.
C'est avec cet ensemble de démarches que le projet d'autonomie doit être conçu. Donc il
faut respecter la personnalité de la personne, ses doutes, ses hésitations, tout en l'a
stimulant.
On connaît vraiment les ressources d'une personne après lui avoir donné les moyens
d'expé lrnenter, de tâtonner et de commettre des erreurs. Surtout pas en satisfaisant ou en
anticipant ses besoins à sa place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cantou.forumactif.com
 
travailler auprès d'une personne dépdante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Travailler auprès de personnes âgées
» Le bénévolat auprès des personnes âgées
» Continuer à travailler avec un collègue qui a la gastro
» agrement pour le foyer ou pour une personne?
» Un agent peut-il travailler seul dans l'établissement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cantou :: Votre 1ère catégorie :: divers-
Sauter vers: